Deuxième étude attaque la praticabilité des voitures électriques, des hybrides rechargeables - Des Voitures - 2018

Anonim

L'administration Obama a de grands projets pour les véhicules électriques. L'administration a injecté 2, 4 milliards de dollars dans le développement des véhicules électriques et de la technologie des batteries en mars 2009.

Les 2, 4 milliards de dollars provenaient du projet de loi de relance économique de 787 milliards de dollars et fournissaient 1, 5 milliard de dollars directement aux constructeurs automobiles, 500 millions de dollars pour les entreprises de construction de véhicules électriques et 400 millions de dollars pour la recherche et l'infrastructure. Cela s'ajoute à un crédit d'impôt pouvant atteindre 7 500 $ offert à ceux qui achètent des véhicules hybrides rechargeables.

Cependant, malgré tout l'argent investi dans l'industrie des véhicules électriques, les retombées pour les consommateurs sont continuellement remises en question. Le dernier contrecoup est dans une nouvelle étude venant du Boston Consulting Group (BCG) selon le Detroit News. Le rapport suggère que les consommateurs ne verront pas de retour sur les économies d'énergie / carburant des véhicules tout électriques pour environ 15 ans. La prochaine Chevrolet Volt, cependant, est encore pire - selon le BCG, le délai de récupération du véhicule est un énorme 19 ans.

La principale raison de la disparité est la technologie de la batterie. Les progrès dans la technologie de la batterie pour fournir une plus grande portée pour les véhicules ne sont pas venus assez vite. De même, le prix astronomique des batteries utilisées dans les véhicules tels que le Tesla Roadster et le Chevrolet Volt ne descendra pas à des niveaux plus acceptables de sitôt.

Encore plus troublant est l'affirmation du BCG selon laquelle une batterie de 15 kWh, qui coûte aujourd'hui 16 000 dollars, coûtera encore 6 000 dollars dans dix ans. BCG suggère un certain nombre de choses pour rendre les véhicules électriques plus acceptables pour le consommateur américain avec deux des options les plus scandaleuses étant une augmentation de 210 pour cent de la taxe sur l'essence ou des prix du pétrole montent à 375 $ / baril.

Et ce n'est pas seulement le BCG qui prédisait la morosité de l'industrie des véhicules électriques. DailyTech a rapporté fin décembre que le National Research Council (qui est financé par le département américain de l'énergie) n'avait pas non plus beaucoup de mots aimables à dire sur la faisabilité des véhicules électriques. De plus, le montant relativement modeste de 2, 4 milliards de dollars que l'administration Obama a déjà investi dans le marché des véhicules électriques devrait être porté à des centaines de milliards de dollars pour que les véhicules puissent proliférer sur le marché.

Ces deux études étant au premier plan à quelques semaines d'intervalle, il est difficile de ne pas revenir sur les commentaires du président d'Audi of America, Johan de Nysschen, en septembre 2009. Il a commenté le prix élevé demandé par la Volt: va payer une prime de 15 000 $ pour une voiture qui rivalise avec une Toyota Corolla. Donc, il n'y a pas assez d'idiots qui vont l'acheter. "

En ce qui concerne l'électricité pure, il ajoute qu'ils sont «pour l'élite intellectuelle qui veut montrer quelles âmes éveillées ils sont.» Plus récemment, de Nysschen a commenté que «payer les clients pour conduire vos voitures n'est pas durable», en référence à la crédit d'impôt de 7 500 $ susmentionné.

Malgré la controverse et la négativité entourant les plug-ins et tout-électrique, les fabricants continuent de transférer de l'argent et des ressources à la production de ces véhicules. La Chevrolet Volt sortira plus tard cette année et Nissan prépare sa feuille tout électrique pour la production. Toyota travaille sur une version de production d'un Prius plug-in et Tesla accélère avec le développement de son Roadster et la version de production de la Model S.

Les véhicules arrivent et il n'y a pas moyen de les arrêter - il faudra juste du temps pour voir qui est «assez stupide» pour en acheter un.